HISTOIRE

HISTOIRE

La zone de la rue Szeroka constitue un vestige des aménagements urbains qui existaient avant même la fondation de l’ancienne ville de Kazimierz. En 1340, le village de Bawół a été incorporé dans la ville de Kazimierz, qui avait été fondée cinq ans plus tôt. L’arrangement de base du centre de cet ancien hameau a également été conservé au niveau de la rue Szeroka et reste lisible encore de nos jours. Les origines du bâtiment remontent au milieu du XVe siècle. Sur une seule parcelle modulaire, deux maisons indépendantes à une travée avaient été érigées. Au cours des décennies suivantes, les bâtiments étaient progressivement transformés et agrandis. Au XVIe siècle, les travées arrières ont été réalisées dans les maisons du nord et du sud, et les deux bâtiments ont été surélevés d’un étage. Le siècle suivant, le deuxième étage a été ajouté. Une structure de brique et de bois avait encore été laissée dans la partie haute de la maison du sud. La fusion a eu lieu au tournant des XVIIIe et XIXe siècles, au moment où les deux façades, jusque-là distinctes, ont été unifiées, et dans la partie sud du bâtiment, le deuxième étage a été construit entièrement en briques. Vers la fin du XIXe siècle, une nouvelle maison annexe de deux étages a été érigée, au prix de la démolition d’une partie significative de l’ancienne construction. De la fin du XIXe siècle jusqu’à l’éclatement de la Seconde Guerre mondiale, le bâtiment a servi d’immeuble de rapport typique. Au XXe siècle, la maison a été complètement négligée et est en partie tombée en ruine.

À la suite des travaux effectués, des éléments historiques et artistiques particulièrement précieux et faisant partie de l’ancienne décoration intérieure ont été dévoilés. Dans une des pièces de la travée frontale de l’ancien immeuble du nord, au premier étage, se trouvent des vestiges d’une polychromie datant de la seconde moitié du XVIe siècle, en lien direct avec l’atelier du Wawel. Sur le mur occidental, on a découvert une semi-colonne en polychromie et, sur le mur sud, on a dévoilé un support en pierre orné d’un motif floral sculpté, supportant les linteaux au-dessus des niches à arcades.

Dans une des pièces de la travée frontale de l’ancien immeuble du sud, au 1er étage, des revêtements décoratifs ont été préservés sur les poutres du plafond, de la coltrine, un revêtement mural rare. Ils ont été fabriqués en papier à la cuve en utilisant des blocs de gravure sur bois. Les deux pièces font partie d’un de nos appartements prestigieux.

Parmi les découvertes insolites, on peut citer le dévoilement du pilier entre les fenêtres dans le mur situé à l’est, anciennement la façade du bâtiment, au deuxième étage. Le motif de relief végétal sur le front et les côtés de la colonne présente une décoration très similaire, également en termes de classe artistique, à celle que l’on peut trouver dans la chapelle de Sigismond située sur la colline du Wawel.

Les éléments historiques découverts ont été soumis à un long processus de conservation et ont été complétés ou reconstruits sur la base de parties conservées ou par analogie. Après l’étape des travaux de construction nécessaires, les murs de pierre et de brique, ainsi que les voûtes de la cave ont été soumis à un processus similaire.

L’immeuble qui joue actuellement le rôle d’un hôtel élégant, les pièces ont été méticuleusement adaptées, se référant à sa splendeur aux XVIe et XVIIe siècles.  Cela s’est fait dans le respect des éléments historiques du décor et de l’architecturale, en protégeant et en exposant les vestiges.

ÉTAT DE L’ÉTABLISSEMENT D’AVANT LA RÉNOVATION

ÉTAT ACTUEL AVEC LES ÉLÉMENTS PARTICULIÈREMENT PRÉCIEUX DÉCOUVERTS LORS DES TRAVAUX

Rezerwacja/Booking/Buchung